Rémi Griffet : membre du jury du concours des étudiants

Depuis plus de 20 ans, la MNH encourage et récompense les futurs professionnels de la santé et du social qui imaginent les solutions de demain. Cette année, elle leur a proposé de mener une réflexion collective autour du thème « L’information au patient ». Les prix seront remis jeudi 1er juin 2017 à l’occasion des 72èmes Journées CEFIEC. La MNH vous présente les membres du Jury du concours 2016/2017.

Rémi Griffet, responsable d'activité chez Hospimedia
Rémi Griffet,
Responsable d'activité chez Hopsimedia

 

MNH : Bonjour Rémi, merci d’avoir accepté d’être membre du jury de notre concours MNH des étudiants. Pouvez-vous vous présenter ?  

RG :  J’ai intégré Hospimedia en 2005 en tant que stagiaire pour développer l’activité emploi. Je gère désormais l’ensemble de cette activité au sein de la société. Nous éditons à ce jour 3 sites emploi spécialisés sur leur secteur : Staffsanté , Staffsocial et Profil Médecin. Chaque mois près de 400 000 professionnels du secteur de la santé, du social et du médico-social visitent nos sites.

MNH : Vous représentez Hospimedia, dont c’est la 1re participation au concours. Pouvez-vous nous présenter son activité ?

RG : Hospimedia est un service d’information en ligne et indépendant spécialisé dans le secteur sanitaire et médico-social. Chaque jour, notre équipe de journalistes couvre et analyse l’actualité du secteur afin d’informer l’ensemble des professionnels. Aujourd’hui, 50 000 décideurs issus de 2 000 structures (établissements de soin, institutionnels, entreprises,...) lisent quotidiennement Hospimedia.

MNH : Le thème de notre concours est « L’Information au patient ». Selon vous, quelle place l’information au patient a-t-elle dans la relation soignant / soigné ?

RG :  Par l’information, on entend le dialogue, l’échange, le consentement éclairé. C’est par la communication que se crée un climat de confiance entre les soignants et les patients. Ce temps de partage d’information est un élément essentiel dans la prise en charge globale du patient et de ses objectifs de soins. Chaque situation est unique, la relation de confiance doit permettre au soignant d’évaluer la disponibilité et la réceptivité du patient et ainsi adapter son discours en fonction de celui-ci, quelque soit la situation.

C'est par la communication que se crée un climat de confiance entre les soignants et les patients. 

MNH :  Le 24 avril prochain, vous ferez partie du Grand Jury du Concours MNH pour noter et désigner le lauréat du Concours MNH des Etudiants. Qu’attendez-vous des travaux des étudiants ?

RG : Avant tout, il me paraît important de valoriser l’ensemble des initiatives présentées dans le cadre de ce concours.  Tous les étudiants qui ont contribué à ces réflexions, qui seront les professionnels de santé de demain, nous démontrent que l’on peut faire avancer les choses en étant acteur de son métier. Je serai sensible à la créativité, à l’utilité ainsi qu’à l’application dans l’ensemble du secteur des solutions proposées.

Propos recueillis par Aurélie Pasquier

Sur le même sujet