Jury du Concours MNH des étudiants : itv de Patrick Lambert

Depuis plus de 20 ans, la MNH encourage et récompense les futurs professionnels de la santé et du social qui imaginent les solutions de demain. Cette année, nous leur avons proposé de mener une réflexion collective autour du thème « L’information au patient ». Les prix seront remis jeudi 1er juin 2017 à l’occasion des 72es Journées CEFIEC. 

La MNH est allée à la rencontre des membres du Jury du concours 2016/2017. 

 

Patrick Lambert ADRHESS

 

MNH : Bonjour Patrick Lambert, tout d’abord merci d’avoir accepté d’être membre du jury de notre concours MNH des étudiants. Pouvez-vous vous présenter ?  

PL : Je suis directeur d’hôpital honoraire après une carrière de 30 ans sur le terrain et 10 ans de mobilité professionnelle. J’ai en effet été directeur financier de l’hôpital Cochin, directeur du groupe Broca, directeur de l’Hôtel Dieu de Paris, directeur du CHU Saint-Louis, directeur du département des cadres dirigeants de l’AP-HP. J’ai également été le secrétaire général de la Haute Autorité de Santé et celui de la Fédération Hospitalière de France.

J’exerce actuellement de nombreuses activités de formation, par exemple de préparation aux concours de directeur d’établissement  au Centre National de l’Expertise Hospitalière, de jury de mémoires des élèves-directeurs à l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, et je suis professeur de management à la business school de Beyrouth au Liban.

J’ai enfin des responsabilités associatives nationales : je suis le secrétaire général de l’Association française des Directeurs d’Hôpital, et administrateur de l’ADRHESS.

MNH : Vous représentez donc l'ADRHESS. Quelles sont ses missions ?

PL : L’Association pour le Développement des Ressources Humaines des Etablissements Sanitaires et Sociaux est une association loi 1901 créée en 1993. Elle regroupe des professionnels RH des établissements publics de santé : DRH, directeurs des soins, attachés d’administration. L’objectif de l’ADRHESS est de favoriser la professionnalisation RH des acteurs hospitaliers, et d’être force de proposition auprès des pouvoirs publics sur les évolutions de la gestion des RH hospitalières. L’ADRHESS entend promouvoir une gestion RH moderne, associant performance économique et performance sociale, et sachant concilier les attentes individuelles et les besoins collectifs.

MNH : Le thème de notre concours est « L’Information au patient ». Selon vous, quelle place l’Information au patient a-t-elle dans la relation soignant / soigné ?

PL : Si le patient vient d’abord chercher à l’hôpital une prise en charge du plus haut niveau de qualité et de sécurité, il est placé dans une situation de fragilité et de dépendance du fait de sa maladie, et peut éprouver un sentiment d’isolement et d’incompréhension. Il apparaît alors essentiel de prendre largement en compte la personne avant la maladie, son besoin de savoir, de comprendre et de s’exprimer sur les soins qu’il reçoit. Ce besoin est d’autant plus pregnant que nombre de professionnels de santé, dont le métier s’est beaucoup technicisé et aussi bureaucratisé, regrettent de ne plus avoir le temps d’écouter le patient et d’échanger avec lui.

Ce droit à l’information rejoint une évolution sociétale plus large qu’est l’émergence du rôle des usagers, l’un des enjeux majeurs auxquels est et sera demain confronté l’hôpital.

Le patient veut devenir acteur de sa propre santé.

MNH : Le 24 avril prochain, vous ferez partie du Grand Jury du Concours MNH pour noter et désigner le lauréat du Concours MNH des Etudiants. Qu’attendez-vous des travaux des étudiants ?

PL : Au niveau pédagogique d’abord il me semble essentiel, pour la qualité d’une formation, que des étudiants ou des groupes d’étudiants en santé puissent porter un projet en lien avec l’encadrement pédagogique. C’est pour eux l’apprentissage du travail en équipe, du pilotage méthodique d’un projet à partir d’un sujet posé, d’une réflexion concrète sur une problématique définie en commun. Car dans leur futur métier, la recherche constante de solutions pour améliorer la qualité de prise en charge des patients, fût-ce un détail dans l’organisation d’un service, dans un protocole de soins,… sera leur préoccupation constante. Alors rechercher, dès leur période de formation, une solution innovante pour résoudre un problème rencontré ou améliorer une situation ne peut être que valorisant et conforme aux valeurs que portent les établissements de santé. Les prix qui récompenseront les lauréats, outre la reconnaissance du travail accompli, permettront de mettre en lumière des solutions innovantes qui, par leur exemplarité et leur transposabilité, seront utiles au plus grand nombre.

 

Propos recueillis par Aurélie Pasquier
En charge du concours MNH des étudiants
Sur twitter : @AurelPasq

Sur le même sujet