Carnet de santé des Français et des personnels hospitaliers

Le carnet de santé réalisé par Odoxa pour la MNH fait peau neuve ! Désormais, il devient "le Carnet de santé des Français et des personnels hospitaliers".

Ainsi, nous continuerons à suivre régulièrement l'état de santé des Français avec nos questions barométriques permettant un suivi depuis de nombreuses années : les Français ont-ils été malades au cours du mois écoulé ? Quelle affection ont-ils eu ? Comment se sont-ils soignés (médecins, urgences, automédication) ? Combien ont-ils du sortir de leur poche ? 

Nous doublerons ces informations, perçues du point de vue du patient, en corroborant ces observations du point de vue des soignants en enregistrant les constatations des personnels hospitaliers sur les affections de nos concitoyens;

Mais surtout, notre Carnet de Santé nous permettra, pour la 1ère fois en France de mesurer de façon approfondie l'état de santé des personnels hospitaliers, qu'il s'agisse de leur santé physique - comme nous le faisons pour les Français - ou de leur santé morale voire mentale en investiguant leur état de satisfaction et de stress au travail. 

Les principaux enseignements de ce sondage

1) Nette dégradation de l'état de santé des Français et des personnels hospitaliers

Les maladies et problèmes de santé des Français ont très largement augmenté en novembre et décembre 2017. C'est à la fois le résultat de notre mesure auprès des Français (1sur 5 a été malade) mais aussi le fruit des observations faites par les professionnels de santé hospitaliers. 

Par ailleurs ces affections hivernales n'ont pas frappé que la population générale, elles ont durement touché un tiers des personnels hospitaliers (32%).

Soit 12 points de plus que le niveau observé en population générale !

2) Climat social et état de santé moral des personnels hospitaliers

Les personnels hospitaliers - tous - jouissent d'une excellente image auprès des patients - 86% en moyenne - et elle est même de plus de 90% pour les infirmier.e.s et les aides-soignant.e.s ! Mieux encore, les personnels le savent, et ont conscience d'être aimés, même s'ils sous-estiments tout de même leur folle côte d'amour.

Volet Climat social : Les personnels hospitaliers sont tous globalement satisfaits de leur travail.

Mais il existe une difficulté réelle au travail pour certains soignants : les infirmier.e.s et,surtout, les aides-soignant.e.s. S'ils se savent aimés, ils "manquent de temps pour accomplir leur travail", "n'ont pas de moment de pause" ce qui, évidemment génère une forte dose de stress, et surtout ils estiment que ce travail n'est pas recoony à sa juste valeur !

C'est sans doute cette reconnaissance du travail des hospitaliers (particulièrement des infirmier.e.s et des aides-soignant.e.s) y compris dans sa traduction financières qu'il faudra sans doute mieux garantir à l'avenir pour maintenir motivés ces acteurs clés de notre système de santé. 

Cliquez ici pour consulter les résultats de notre sondage : Carnet de santé des Français et des personnels hospitaliers

Sur le même sujet