Asthme : une maladie à prendre au sérieux

Le 1er mai 2018, la Journée mondiale de l'asthme informe le grand public pour que l'asthme soit davantage diagnostiqué, mieux maîtrisé et pris en charge.

L'asthme est une maladie inflammatoire du système respiratoire qui affecte les bronches. Souffle court, respiration sifflante, toux persistante... L'asthme provoque des crises d'essoufflement aiguës, responsables de 60 000 hospitalisations et presque un millier de décès en France chaque année.

De nombreux facteurs allergènes peuvent être à l'origine d'une crise : acariens, pollens, moisissures, poils de chat...

En cas de crise, des médicaments à base de salbutamol - bronchodilatateurs type Ventoline - ont fait leurs preuves. Des traitements corticoïdes pris en traitement de fond préviennent aussi efficacement les crises.

Mais des précautions à prendre au quotidien permettent aux asthmatiques de mener une vie ordinaire. Le but ? Eviter au maximum les facteurs déclenchants.

le b.A.-ba

⇒ Ne fumez pas et évitez les lieux clos enfumés ;

⇒ Bannissez l'utilisation de produits irritants lors des travaux de ménage, de jardinage et de bricolage (peintures, solvants, détergents, aérosols...) ;

⇒ Ne remuez pas la poussière, le nid des acariens.

À la maison

⇒ Passez régulièrement l'aspirateur ;

⇒ Ne chauffez pas trop le logement (18-20°) ;

⇒ Aérez les pièces tous les jours ;

⇒ Proscrivez la moquette, les tapis et les peluches ;

⇒ Utilisez des produits anti-acariens pour traiter la literie ;

⇒ Ne craquez pas pour un animal domestique ;

⇒ Traquez les sources d'humidité.

À l'extérieur

En cas de forte pollution atmosphérique ou d'explosion des pollens au printemps-été :

⇒ Restez si possible à l'intérieur ;

⇒ Fermez les fenêtres ;

⇒ Rincez-vous les cheveux, lavez vos vêtements après une balade ;

⇒ Consultez les bulletins d'allergie sur www.pollens.fr

le sport, une idée fausse

Faire de l'exercice par temps froid et sec peut déclencher une crise dite d'asthme d'effort. Certains sports présentent des contre-indications : natation intensive à cause du chlore des piscines, running en période de pollution atmosphérique...

Mais en complément d'un traitement médical bien suivi, le sport est au contraire recommandé pour développer les capacités pulmonaires et renforcer les muscles respiratoires.

Olivier Brovelli

https://asthme-allergies.org

 

 

 

 

 

 

Sur le même sujet